Importer le relevé de caisse

Vous avez la possibilité d'importer des transactions de caisse au format CSV. Pour créer un tel format, le mieux est d'utiliser une feuille de calcul et de la sauvegarder au format de fichier « CSV », c'est-à-dire un fichier utilisant des signes alphabétiques comme séparateurs de colonnes. Le signe de séparation à utiliser est le « ; ».

La première ligne de la feuille de calcul doit contenir exactement les titres de colonne tels que prescrits dans le tableau ci-dessous.

Format CSV (télécharger ici un fichier d'exemple)


Compte du grand livre caisse

Description caisse

Code transaction

Compte de contrepartie

Nom du compte de contrepartie

Date de transaction

Description

Montant

Solde de caisse

570000

Caisse 1

CI



01-01-2015

Achat au comptant

-100

100

570000

Caisse 1

CV



01-01-2015

Vente au comptant

100

100

570001

Caisse 2

CV



01-01-2015

Vente au comptant

10

110

570002

Caisse 3

CI



01-02-2015

Achat au comptant

-25

75


Le fichier d'importation est reconnu comme fichier d'importation de l'état de caisse si la première ligne de l'en-tête contient les noms de colonnes suivants dans l'ordre indiqué ci-dessous :

Compte du grand livre caisse

Détermine dans quel livre de caisse l'état de caisse est importé.


Description caisse

A importer facultativement, sert à vérifier le compte du grand livre caisse. Si la description n'est pas identique à celle du compte du grand livre, l'importation ne sera pas acceptée.

Code transaction

Un code arbitrairement inventé par l’utilisateur pour la transaction qui est utilisée avec les règles de reconnaissance. La limitation réside dans le fait que ce champ ne peut contenir au maximum que 10 signes. Même si le code a une longueur supérieure, seuls les 10 premiers signes seront traités.


Compte de contrepartie

Le compte de contrepartie pour la transaction indiquée. Non obligatoire. Au maximum 34 signes. Ceci peut être utilisé pour par exemple un code de relation ou un compte du grand livre. Ce code peut également être utilisé pour créer des règles de reconnaissance.


Nom du compte de contrepartie

Nom de la relation appartenant au compte de contrepartie. Non obligatoire. Au maximum 34 signes.


Date de transaction

La date de la transaction doit correspondre au format suivant : dd-mm-yyy


Description

Description de la transaction. Le texte de la transaction est tronqué au-delà de 1024 signes.


Montant

Montant de la transaction. + pour les transactions qui augmentent le solde de caisse, - pour les transactions qui diminuent le solde de caisse.

La notation des décimales se fait avec un point (.) et ne doit pas contenir de virgule (,).

Aucun signe de séparation ne doit être utilisé pour les milliers.


Solde de caisse

Correspond à la valeur réelle à la date correspondante dans le livre de caisse, après traitement de la transaction correspondant à cette ligne. Cette valeur n'est pas obligatoire dans les conditions suivantes :

  • Si un solde a été saisi, les transactions doivent suivre un ordre chronologique, la transaction la plus ancienne se situant tout en haut et la transaction la plus récente tout en bas.

  • Si aucun solde n'a été saisi, l'ordre des transactions n'a aucune importance.

  • Si la valeur du solde n'a pas été saisie de façon cohérente, en d'autres termes le solde figure parfois et ne figure parfois pas au niveau de certaines lignes, les champs vides seront considérés comme correspondant à un montant égal à 0,00.


Détermination du solde de caisse de début et de fin

Il est supposé que toutes les transactions ont été saisies dans l'ordre chronologique dans le fichier et que la transaction figurant en première ligne correspond à celle qui est la plus ancienne et que la transaction figurant à la dernière ligne correspond à celle qui est la plus récente.

Le solde de début est déterminé en déduisant de la valeur du solde la valeur de la transaction figurant sur la première ligne de transaction.

Le solde de fin correspond à la valeur du solde figurant à la dernière ligne de transaction.


Importation de l'état de caisse :

L’état de caisse au format .csv doit être téléversé de façon normale, et non pas comme « fichier d’importation financier » (donc pas via Comptabilité/Importer).

Ensuite, Yuki reconnaîtra le fichier et traitera l'état de caisse en tant que tel.


Après l'importation, par transaction, il est déterminé si celle-ci peut être traitée de façon automatique. Si cela s'avère impossible, les transactions restantes sont disposées dans le workflow.



Transactions possibles :

- Revenu (TVA 21 % comprise)

- Revenu (TVA 6 % comprise)

- Revenu sans TVA

- Payé via carte bancaire

- Payé via carte de crédit

- Perçu du client X

- Dépense au comptant au fournisseur Y TVA comprise

- Versé à la caisse après retrait à la banque

- Déposé à la banque

- Versé depuis le privé (par Z)

- Retiré pour le privé (par Z)

- Différences de caisse

- Divers


Inventez un code de transaction pour chaque type et créez une règle de reconnaissance correspondante de manière à ce que la transaction puisse être traitée de façon automatique.



Voir également:


- Créer des règles de reconnaissance
Comments